Association Canadienne des Métiers de la Truelle (ACMT) local 100

By: Association Canadienne Des Metiers De La Truelle Loc  09-12-2011
Keywords: Métiers

Des services accessibles

  • Par téléphone 
  • Par courriel
  • Au siège social et dans nos 11 bureaux régionaux

Assurance-vie

Avantages sociaux

Les travailleurs des métiers de la truelle ont accès à un régime supplémentaire d’assurance qui a comme origines :

  • La négociation de 15 ¢ l’heure pour augmenter vos bénéfices d’assurances lors de la négociation 2000-2001;
  • La constitution d’un fonds de réserve pour le régime supplémentaire;
  • L’achat de bénéfices supérieurs à la moyenne : assurance-vie, assurance-salaire, médicaments, soins de la vue, soins paramédicaux, soins dentaires, etc.

Référence et placement des membres

Le local 100 offre des services de placement et de référence aux membres en règle qui le demandent. Un simple coup de fil suffit à vous inscrire sur notre liste de disponibilité dont les noms sont transmis aux employeurs qui cherchent de la main-d’œuvre. Vous pouvez l’utiliser aussi souvent que vous en avez besoin. Nous avons aussi une entente pour les travailleurs qui souhaitent aller travailler en Ontario.

Négociation de la convention collective

Le local 100 a participé à toutes les négociations de décrets et de conventions collectives qui se sont appliqués à ses membres depuis sa fondation, sauf la dernière qui a été négociée par une alliance syndicale qui excluait les affiliés de la FTQ.

Le local 100 représente exclusivement les travailleurs des métiers de la truelle, nous connaissons bien les attentes de nos membres et nous avons toujours été en mesure de les traduire en clauses de convention collective qui répondent aux attentes. Il faudra voir si nos besoins ont été pris en compte par la dernière négociation, surtout pour ce qui est des avantages et primes en lien avec nos métiers.

Défense des droits des membres

Application de la convention collective

Pour s’assurer d’une bonne application de la convention collective, les représentants offrent des services journaliers aux membres. Les services-conseils sont offerts sous forme de soutien téléphonique, présence sur les chantiers, représentation devant diverses instances (CCQ, CSST, assurance-emploi, comité de formation, etc.)

Santé et sécurité du travail (prévention des accidents)

La prévention en santé et sécurité du travail est une priorité pour le local 100 et nos représentants sont formés pour intervenir en cas de non respect des dispositions de la Loi et des conventions collectives qui mettrait en danger la santé et la sécurité des travailleurs sur un chantier. Faites appel à nous dès que vous avez connaissance de situations potentiellement dangereuses et nous interviendrons.

Juridiction des métiers

Les questions de juridiction de métiers sont très importantes pour préserver nos champs de compétences, protéger nos métiers et faire respecter nos droits. Le local 100 représente ses membres à tous les niveaux :
- auprès de l’employeur sur le chantier

  • devant le Comité de règlement des conflits de compétence (CCQ)
  • devant le Commissaire de l’industrie de la construction.

Le local 100 gagne généralement les causes qu’elle porte devant ces instances, par exemple le dossier des peintres qui faisaient le travail des plâtriers.

Certificat de compétence

Obtenir son certificat de compétence est une étape importante dans la vie d’un travailleur de la construction. Pour y arriver, il doit cumuler la formation requise et les heures d’apprentissage prévues. Parfois, il arrive que le travailleur ait des problèmes à faire reconnaître l’un ou l’autre par la CCQ. Le local 100 aide ses membres en règle à bien préparer leur dossier et les représente à toutes les instances appropriées.

Il est important que les personnes qui détiennent des certificats de compétence dans les métiers de briqueteur-maçon, carreleur, cimentier-applicateur et plâtrier possèdent les compétences pour exercer leur métier et il est tout aussi important qu’un travailleur possédant les compétences et les heures d’apprentissage soit reconnu comme compagnon. Le local 100 assiste ses membres dans leurs démarches à ce niveau.

Accidents de travail

Malheureusement, il arrive encore trop souvent des accidents de travail dans l’industrie de la construction. Malgré tous les efforts de prévention, des travailleurs se blessent ou sont victimes d’accidents. Dans ces moments difficiles, le local 100 apporte à ses membres en règle tout le soutien légal dont ils ont besoin. De la première rencontre avec la victime d’un accident pour préparer le dossier jusqu’à la représentation devant le bureau de révision paritaire et éventuellement la Commission des lésions professionnelles, le local 100 assume tous les frais juridiques pour la défense des droits du membre accidenté. Les frais médicaux et d’expertise sont à la charge du salarié.

Assurance-emploi

Lorsque les travailleurs des métiers de la truelle membres du local 100 connaissent des périodes de chômage et ont des problèmes à obtenir le versement de leurs prestations d’assurance-emploi, le local 100 les informe de leurs droits et peut même les représenter devant le comité de révision de la Commission de l’assurance-emploi pour faire respecter leurs droits.

Formation professionnelle

La formation professionnelle est extrêmement importante pour tous les travailleurs de la construction. Les matériaux changent, les techniques évoluent, la technologie transforme les façons de faire et les travailleurs doivent constamment se perfectionner pour demeurer efficaces et compétents. La formation, c’est un outil essentiel pour continuer de grandir dans son métier.

Le local 100 est un partenaire important en matière de formation professionnelle en siégeant au Comité de la formation professionnelle de l’industrie de la construction (CFPIC) et à tous les sous-comités qui concernent les métiers de la truelle et en organisant des cours de perfectionnement. Faire lien vers liste des cours de perfectionnement disponibles.

En plus, les membres du local 100 participent au Fonds de formation des travailleurs de l’industrie de la construction (FFIC), qui leur rembourse les frais de déplacement et d’hébergement encourus dans le cadre de ces cours de perfectionnement. De plus, il est possible de suivre des cours sans être privé de ses prestations d’assurance-emploi. Faire lien vers tableau du soutien financier au perfectionnement (boudiné page 10)

Keywords: Métiers

Contact Association Canadienne Des Metiers De La Truelle Loc

Email - none provided

Print this page