Crémation

By: Mount Royal Commemorative Services  09-12-2011

A quel endroit la première crémation au Canada a-t-elle pris place?

Au Cimetière Mont-Royal… au tournant du siècle, les crématoriums n’existaient pas au Canada, malgré la demande significative. Étant un grand supporteur de la crémation, Sir William MacDonald fit un don généreux pour la construction d’un bâtiment approprié en juin 1900 et le premier crématorium du Canada ouvra ses portes sur les terres du Cimetière Mont-Royal en 1901.

L’évidence de la crémation date de l’antiquité. Les navires “Pottery” de la période Néolithique ont été trouvés à travers l’Europe, rempli des cendres de plusieurs individus. Entre l’année 1400 avant J.C. et 200 après J.C., la crémation était la coutume de disposition de choix, particulièrement pour les aristocrates romains. La famille César était une parmi tant d’autres à choisir la crémation comme disposition. Entre le 3ième et le 19ième siècle, le Christianisme est devenu largement accepté et ses doctrines interdirent la crémation car la croyance dictait que la résurrection ne pouvait pas se produire si le corps était détruit. Les premiers juifs interdirent aussi la crémation car ils croyaient que celle-ci était la profanation du travail de Dieu. Il est toujours interdit pour les Juifs Orthodoxes, les Églises Chrétiennes Orthodoxes de l’Est, et les Musulmans d’incinérer leurs défunts. D’autres groupes culturels, notamment l’Inde, continuent à pratiquer la crémation. Aujourd'hui, la crémation est pratiquée par certains juifs, chrétiens, bouddhistes, les sikhs et les hindous.

Selon CANA (Cremation Association of North America), il y a plusieurs facteurs contribuant au choix de la crémation. Cette décision est très personnelle, soit pour une personne qui planifie ses propres funérailles afin d’alléger le fardeau sur sa famille, ou pour des membres de la famille qui optent pour la crémation comme une façon aimante et respectueuse de commémorer leur proche. Des recherches ont démontré qu’il y a neuf facteurs qui influencent la décision pour la crémation:

Les gens meurent plus vieux et choisissent la crémation.

La migration aux lieux de retraite est en augmentation.

La crémation est devenue acceptable.

Les considérations environnementales sont de plus en plus importantes.

Le niveau d’éducation est à la hausse.

Les liens aux traditions sont de plus en plus faibles.

Les différences régionales diminuent.

Les restrictions religieuses diminuent.

Une flexibilité grandissante en ce qui concerne la commémoration.


Crémation dans le cadre d’un service funéraire.

Lorsque vous considérez d’arranger préalablement pour une crémation dans le cadre d’un service funéraire, il est important de réfléchir aux types de services que vous voudriez peut-être, tels que:

Crémation avec l’exposition et la thanatopraxie

Crémation avec l’exposition et peut-être l’utilisation d’un cercueil de location

Service commémoratif – avec ou sans les cendres

Service à l’Église coordonné avec le clergé

Réception avec traiteur suivant le service

La disposition finale des cendres, inhumation ou dispersion dans un cimetière, mise en niche, ou pour être gardées par un membre de la famille.

Toutes ces considérations peuvent être des composantes importantes et légitimes des funérailles pour plusieurs familles. Il est conseillé de discuter de ces questions avec vos proches avant de faire votre décision finale. Tous les services ci hauts mentionnés sont disponibles par le biais de nos complexes funéraires et il serait sage de parler avec un professionnel des services funéraires afin que les besoins de votre famille soient remplis de façon plus appropriée par ces types de services.

Pour de plus amples informations sur la procédure de la crémation, veuillez consulter notre brochure 21 questions sur la Crémation .


Contact Mount Royal Commemorative Services

Email

Print this page