Dents de sagesse | Montréal Maxillo-Facial

By: Montréal Maxillo-Facial  09-12-2011

Services

Les dents de sagesse, ou troisièmes molaires, sont les dernières dents à se développer et à apparaître dans la bouche. On les appelle ainsi parce qu’elles se présentent habituellement à la fin de l’adolescence ou au début de la vingtaine, tranche d’âge que l’on surnomme «âge de la sagesse». La position normale des dents de sagesse se situe à l’arrière des deuxièmes molaires des mâchoires supérieure et inférieure. Souvent, les mâchoires des humains d’aujourd’hui ne sont pas assez larges pour accueillir les quatre dents de sagesse. C’est d’ailleurs pour cette raison que les dents de sagesse causent beaucoup plus de problèmes que les autres dents. En fait, chez neuf personnes sur dix, au moins une dent de sagesse reste sous la gencive en raison d’un manque d’espace dans la bouche.

Les dents de sagesse incluses

Quand l’éruption ou la sortie normale d’une dent de sagesse est entravée, cette dent est dite «incluse». Une dent peut être partiellement incluse, c’est-à-dire qu’elle pousse croche et sort en partie de la gencive, ou elle peut être incapable de percer la gencive tout simplement et ainsi demeurer complètement incluse. Une dent semi-incluse peut donner lieu à de graves problèmes, tels que de la douleur et de l’infection, du chevauchement et peut même causer des dommages aux dents adjacentes.

Pour ce qui est des dents totalement incluses, des problèmes encore plus graves peuvent apparaître si le follicule, petit sac qui entoure la dent incluse, se remplit de liquide, s’agrandit et devient un kyste. Cet accroissement peut se propager en dehors de la mâchoire et ainsi causer des dommages permanents aux dents adjacentes, à l’os de la mâchoire et aux nerfs. Si le kyste n’est pas traité, une tumeur peut se créer à partir de l’enveloppe du kyste et rendre nécessaire une intervention chirurgicale beaucoup plus complexe pour son ablation.

Les nombreux problèmes attribués aux dents de sagesse peuvent se présenter avec aucun ou peu de symptômes. Aussi peuvent-ils causer des dommages importants sans que vous ne vous en rendiez compte. Il est essentiel de savoir que plus les dents de sagesse poussent, plus leurs racines deviennent longues et plus l’os de la mâchoire devient dense. Ainsi, plus la personne vieillit, plus il devient difficile d’enlever les dents de sagesse et plus les complications peuvent être graves. Et enfin, plus la personne avance en âge, plus les symptômes mentionnés ci-dessus ont de chances d’apparaître. Pour ces raisons, le chirurgien peut recommander l’ablation des dents de sagesse même si celles-ci n’ont pas encore causé de problèmes apparents, et ce, particulièrement chez les jeunes adultes.

Les étapes du traitement

Le traitement des dents de sagesse incluses consiste à les extraire en utilisant les techniques chirurgicales adéquates pour chaque cas.

L’ablation des dents de sagesse peut être effectuée dans un cabinet de chirurgie ou, dans de rares cas, à l’hôpital comme chirurgie d’un jour. Si la dent est incluse, une incision sera faite sur le tissu de la gencive et celui-ci sera ensuite soulevé afin d’exposer la dent. Si la dent est recouverte d’os, il se peut que le chirurgien doive l’enlever pour exposer et extraire la dent. La dent pourra être entièrement enlevée ou, dans certains cas, sectionnée en petites parties que l’on retirera une à une. La plaie sera ensuite nettoyée puis fermée à l’aide de points de suture.

Avant la chirurgie

Consultation et examen

Un questionnaire sur vos antécédents médicaux sera révisé avec vous. Celui-ci portera particulièrement sur les allergies, les médicaments ou les problèmes de santé susceptibles de modifier la chirurgie et/ou l’administration de l’anesthésie. Il est important de fournir tous les renseignements nécessaires, particulièrement si vous prenez des médicaments, afin que le chirurgien ait une information pertinente, récente et complète de votre état de santé avant de recommander toute chirurgie.

Avant que le chirurgien puisse déterminer si vos dents de sagesse doivent être extraites, il fera un examen de votre bouche et discutera des résultats avec vous. Cet examen nécessitera des radiographies (en deux ou trois dimensions, selon votre cas), lesquelles pourront montrer la présence de dents incluses et révéler des détails importants comme, entre autres, des racines courbées, la proximité des racines de chaque dent par rapport aux nerfs ainsi que d’autres caractéristiques anatomiques qui ne peuvent être perçues à l’œil.

Durant la chirurgie

L’anesthésie

Les techniques d’anesthésie modernes permettent maintenant d’effectuer une chirurgie complexe en bureau engendrant très peu ou aucun inconfort. On utilise une ou plusieurs techniques afin de contrôler la douleur et l’anxiété :

  • anesthésie locale pour engourdir la région chirurgicale;
  • sédation intraveineuse pour vous détendre.
    Seul un spécialiste certifié peut utiliser cette technique.

Votre chirurgien vous expliquera en détail le type d’anesthésie qui répond le mieux à vos besoins.

Voici quelques conseils pour vous préparer à une intervention chirurgicale :

Vêtements – Portez des vêtements amples et confortables avec des manches qui se retroussent facilement. Si vous devez recevoir une sédation intraveineuse, rappelez-vous que les manches serrées peuvent rendre la tâche difficile.

Transport – Si une sédation intraveineuse doit vous être administrée, assurez-vous d’avoir quelqu’un pour vous accompagner et vous reconduire à la maison après la chirurgie. Comme vous risquez d’être somnolent pendant quelque temps après la chirurgie, prendre le volant ne serait pas sécuritaire.

Diète – Si une sédation intraveineuse doit vous être administrée, il vous faudra être à jeun, c’est-à-dire
ne rien manger ni boire, au moins six heures avant la chirurgie.

Médicaments – Si le chirurgien vous prescrit des médicaments avant la chirurgie, prenez-les. Par exemple, des antibiotiques peuvent être prescrits dans certains cas afin d’éliminer toute infection qui pourrait compromettre la chirurgie et la guérison.

Après la chirurgie

Immédiatement après la chirurgie

Vous pourrez vous reposer pendant le temps requis. Durant ce temps de récupération, le chirurgien ou une assistante surveillera votre état. Vous recevrez des directives post-opératoires verbales et écrites, de même qu’un numéro de téléphone à composer en cas d’urgence. Un rendez-vous de suivi vous sera également donné avant votre départ.

À la maison

Vous devez vous attendre à avoir quelques saignements pour un certain temps. On vous demandera probablement de mordre légèrement sur des compresses pendant quelques heures après la chirurgie afin de permettre à un caillot de sang de se former dans le site chirurgical. Il se peut qu’une petite quantité de sang vous paraisse énorme. Ne vous inquiétez pas si vous constatez un léger suintement de sang quelques heures après la chirurgie. Cependant, si le saignement est excessif une fois de retour à la maison, contactez immédiatement votre chirurgien pour obtenir des directives.

Durant les 48 heures qui suivront la chirurgie, des sacs de glace appliqués sur le visage aideront à prévenir l’enflure, mais attendez-vous à l’apparition d’une certaine enflure durant le processus normal de guérison. Cette enflure peut augmenter durant les 24 à 48 premières heures et diminuer ensuite progressivement.

Dans les sites chirurgicaux (plaies), la formation d’un caillot de sang est importante durant la guérison. Aussi devrez-vous faire attention à ce caillot en mangeant. Pendant les deux premiers jours après la chirurgie, consommez de la nourriture molle et des liquides. Toutefois, n’utilisez pas de paille, car le fait d’aspirer pourrait nuire au caillot en formation.

Ne rincez pas votre bouche vigoureusement tant que la formation du caillot ne sera pas terminée. Cependant, vous pouvez la rincer délicatement le lendemain de votre chirurgie avec de l’eau tiède salée selon les recommandations de votre chirurgien. Cela aidera à guérir et à garder le site chirurgical propre, surtout après les repas. Nettoyez votre bouche avec précaution à l’aide d’une brosse à dents après 24 heures suivant votre chirurgie, mais évitez de toucher aux caillots avec la brosse.

Il se peut qu’il y ait coloration de la peau durant la guérison. La couleur pourra être noire-bleue au début pour passer ensuite au jaune, et disparaître en quelques jours. Il se peut aussi que vous ressentiez de la douleur pendant quelques jours après la chirurgie. Votre chirurgien vous prescrira l’analgésique qui répondra le mieux à vos besoins.

Votre bouche guérira au cours des jours suivant votre chirurgie. Votre mâchoire pourra vous sembler sensible et ne pas ouvrir aussi grande qu’à l’habitude. C’est normal. Après quelques jours, vous pourrez appliquer des serviettes humides et chaudes sur votre visage afin de diminuer l’enflure et ensuite ouvrir et fermer délicatement votre bouche. Cet exercice aidera votre mâchoire à recouvrer ses mouvements habituels.

Rappelez-vous que fumer peut nuire aux caillots en formation et à la guérison des plaies.

PAIEMENT

Un remboursement partiel pour l’extraction des dents de sagesse est souvent offert dans le cadre d’un régime d’assurance dentaire. Toutefois, les frais chirurgicaux sont votre responsabilité, et ce, peu importe ce qui est couvert par votre assurance. Avant la chirurgie, lisez attentivement votre police d’assurance dentaire ou renseignez-vous auprès de votre agent d’assurances au sujet de votre couverture. Nous avons nos propres règles en ce qui concerne les paiements, alors informez-vous au sujet de ces règles avant votre rendez-vous chirurgical et assurez-vous de bien comprendre les modalités de paiement établies. Votre chirurgien ou le coordonnateur des finances sera heureux de répondre à toutes vos questions au sujet des coûts et des paiements.


Contact Montréal Maxillo-Facial

Email

Print this page

Other products and services from Montréal Maxillo-Facial

09-12-2011

Chirurgie orthognatique | Montréal Maxillo-Facial

Non seulement il est le point central de l’apparence, mais il est le siège de plusieurs fonctions quotidiennes essentielles à une bonne santé, telles que manger, respirer, sentir, goûter et parler. Cette intervention, qui a lieu dans un hôpital, pourrait nécessiter une à deux nuits d’hospitalisation, suivies d’une période de convalescence à domicile de deux à quatre semaines.


09-12-2011

Services de chirurgie buccale et maxillo-faciale

Notre expertise en chirurgie mineure et majeure est reconnue et vous pouvez en apprendre plus sur certaines de ces interventions en consultant les sections à votre droite. Nous prodiguons également l’ensemble des soins de chirurgie dento-alvéolaire, de diagnostique et de prise en charge des pathologies et des divers troubles de l’ATM. Nous offrons des soins de la plus haute qualité en chirurgie buccale et maxillo-faciale.