Nouvelles « Institut Goarin

By: Institut Goarin  09-12-2011

Nouvelles « Institut Goarin

Articles de "Nouvelles"

Pas besoin de vous rappeler «chi va piano, va sano e va lontano», encore moins l’histoire «Le lièvre et la tortue» de Jean de La Fontaine et son proverbe «Rien ne sert de courir, il faut partir à point».

En Êtes-vous sûr ? Car, je m’en confesse, je dois souvent me le répéter ! Ma référence à moi et peut être à vous aussi, c’est Carl Honoré dans son livre «l’éloge de la lenteur»: une révélation pour moi. Originaire d’un petit village de Bretagne, en France, j’ai pourtant appris par l’exemple à prendre le temps. Oui, mais au fond le temps de quoi ? Rêvasser, dormir, lire, jouer, manger ? Et puis c’est quoi prendre le temps ? Prendre 10 minutes de notre précieux temps «utile» pour ne rien faire ou bien faire mais différemment ? Tout est relatif non ?

Et vous quelles sont les vôtres?

Afin de continuer votre détente à la maison vous pouvez désormais vous procurer les boues pour le bain de Golden Moor à l’institut.
2 formats disponibles (aux huiles essentielles de pin ou eucalyptus ou lavande selon disponibilité) :

  • 6$ les 100ml
  • 24$ les 500ml

Après le massage au beurre de karité, quoi de mieux que de l’avoir à la maison pour continuez de nourrir sa peau? La gamme l’Authentique peut être utilisée par tous et toutes et à tous âges.
2 formats disponibles:

Dès le 17 novembre, vous pourrez trouver dans mon institut des livres «libres».

Vous avez le goût de la lecture mais n’aimez pas l’idée de vous encombrer de livres…que vous soyez un lecteur occasionnel ou assidu vous ne pourrez pas résister à la tentation!

«Libérez les livres! vise à favoriser la rencontre inattendue d’un passant et d’un livre dans la ville de Québec.
Vous rencontrerez donc des livres libérés dans des endroits informels ou dans des points de partage . Vous pourrez en prendre un avec vous, l’emportez à la maison, au travail, en voyage autour du monde, pour le temps que vous voulez.

Ils seront marqués par un autocollant à l’intérieur ou par une inscription manuscrite: « Livre libéré, veuillez l’adopter le temps d’une lecture, puis le relâcher ou libérer un autre livre. » Ce n’est pas plus compliqué que ça! Vous pouvez d’ailleurs faire imprimer l’image de l’autocollant si vous voulez la récupérer ou reproduire notre message.

Cette démarche, qui s’inscrit dans celle du passe-livre répandue en Europe, est en soi d’essence informelle.»

Bonnes lectures!

Depuis le 1er octobre, je vous accueille dans mon nouveau local situé au :

7560, boul. Henri-Bourassa,
Québec (G1H 3E6). 

Vous serez charmé par les lieux. Un endroit propice à la détente.

De plus, je suis situé à deux pas du terminus Charlesbourg. L’autobus 801 (entre autre) s’arrête à la porte et vous avez accès à un stationnement gratuit.

Je suis impatiente de vous y retrouver!

C’est exactement ce que je vais faire le 17 septembre lors du Grand nettoyage des rivages canadiens. J’espère que vous serez nombreux à nous rejoindre au bord de la Saint-Charles ce jour là. Car le «je» n’exclu pas la participation du plus grand nombre de personnes possible. D’ailleurs d’autres entreprises participeront dont Écoboutik. Nous serons soutenus dans notre tâche par : La société de la rivière Saint-Charles, WWF, la ville de Québec, l’Aquarium, etc.

J’aimerais seulement souligner le fait que les gestes pour notre environnement impliquent rarement de se «salir» les mains. Avec le nettoyage, voilà l’occasion de mettre la main à la pâte. Voilà l’occasion de voir de nos propres yeux à quel point l’information ne se rend pas jusqu’à certains. Voilà l’occasion de montrer l’exemple, y compris aux générations futures. Si seulement cela ne devait pas être à refaire tous les ans, tous les mois et même tous les jours à certains endroits… Mais là je divague! Il faudrait être utopiste pour penser qu’un seul si petit geste, quelques heures à ramasser des déchets, puisse changer le cours des choses. Mais il faut bien commencer quelque part ! C’est la somme de ces petits riens qui au bout du compte finira peut être par ancrer des habitudes plus écologiques dans notre quotidien.

Environnementalement vôtre !

Parce que, entre nous, vouloir bien manger consiste à savoir choisir ses aliments mais aussi à les apprêter, Il y a quelques années j’ai commencé à «m’équiper» pour cuisiner: bon couteau, petits électro-ménager,etc. J’ai lu et beaucoup relu depuis, différents guides de nutrition. Je suis sensible à la cause environnementale et donc je choisis en priorité des aliments d’ici, bio si possible, puis d’ailleurs. Je mange, autant que faire ce peu, les fruits et légumes frais de saison et complète avec des congelés ou des conserves en dernier recours. J’ai même un petit potager! Pour ce qui est des autres produits je suis plus laxiste dans mes choix mais je privilégie les petits commerçants (boulangerie, fromagerie, boucherie, poissonnerie: mes coups de cœur à Québec sont affichés dans mon local).

Je n’oublierai pas de faire des confitures et des conserves! Mes confitures à la rhubarbe sont une réussite, ça l’est moins pour la fraise! A ce propos si quelqu’un peu me donner SA recette infaillible je la prends!

Pour en revenir au titre de cet article, on a beau s’informer, se former il reste que notre goût a été développé durant notre tendre enfance. C’est rassurant, réconfortant de faire et refaire les recettes que l’ont maîtrise et qui nous rappel de doux souvenirs culinaires. On peut avoir 15 couteaux, on utilisera toujours le même! On peut connaître 15 versions d’une recette on cuisinera souvent la même. On peut nous dire 15 fois de ne pas mettre trop de beurre, on en remettra!

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures: je ne sais pas si je peux l’affirmer mais une chose est sûr je ne peux l’infirmer.

A bien y penser ce dicton ne s’applique pas qu’en cuisine…non?

Culinairement vôtre!

Je voulais profiter de ce 1er article pour clarifier ma vision de «mes métiers».

Je n’ai pas choisi d’aller en esthétique pour soigner l’apparence, le «fla-fla» comme certains disent mais plutôt pour les soins à la personne. Apporter du bien-être, quoi de plus beau? J’aime expliquer, démystifier et conseiller dans mes champs d’expertises que sont: l’épilation à la cire et surtout les soins du visage. Mon leitmotiv: rester simple mais efficace. Les appareils de haute technologie ? Très peu pour moi ! Je crois bien plus à l’efficacité des ingrédients actifs dans les crèmes et aux soins quotidiens à la maison. Le congrès d’esthétique suivi à Paris cette année a fini de m’en convaincre: c’était le temple du luxe inutile! Si mes clients ont besoin de technologie je les réfère aux techniques médicales, un point s’est tout.

Être esthéticienne et massothérapeute est paradoxal me direz-vous? Oui, si on les aborde dans leur sens premier. Non, si on en retire dans chacun d’eux LE point commun: le bien-être! Voilà c’est dit, dans ce blog j’aborderai des sujets divers mais complémentaires: esthétique et massothérapie bien sûr mais aussi santé et environnement. Mon but : vous informer toujours et toujours plus vous informer.

Professionnellement vôtre!

The information in this article was current at 06 Dec 2011